Sophiologie

Sophiologie : introduction

« Le monde créé est uni au monde divin par la Sophie divine. Le ciel s’est incliné vers la terre, le monde n’existe pas qu’en lui-même, il est en Dieu. Et Dieu ne réside pas seulement dans le ciel, mais aussi sur la terre, dans le monde avec l’homme. Le Christ dit de lui-même : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt., XXVIII, 18). La Théanthropie est un appel dogmatique à l’ascétisme spirituel aussi bien qu’à l’activité créatrice, pour se sauver du monde aussi bien que pour le sauver. Tel est l’étendard dogmatique qu’il faut déployer avec puissance et gloire dans l’Église du Christ.

C’est cela qui constitue le thème essentiel de la sophiologie Elle n’est que le développement de ce dogme, dans toute sa force Pourquoi est-il précisément lié à la doctrine de la Sagesse de Dieu et quelles en sont les applications, le lecteur le verra dans notre essai : il offre un résumé ou comme un guide de la théorie sophianique, telle que l’auteur l’a élaborée dans son œuvre. Notre époque a besoin de comprendre d’une manière nouvelle les formules dogmatiques que l’Église garde dans sa tradition vivante. L’on peut même dire qu’il n’y en a pas une seule qui ne nécessiterait une telle révision. Et au centre de tout cela, comme dans les anciens temps, il y a le dogme de base : « Le Verbe fut chair », selon l’élucidation théologique que Chalcédoine nous a léguée.

Les racines de ce dogme vont jusque dans les profondeurs du ciel et de la terre, au sein de la Sainte-Trinité et de la nature créée de l’homme. L’ « incarnationisme » représente aujourd’hui le fait principal de la détermination dogmatique tant de l’anglicanisme que du protestantisme, sans parler des Églises les plus anciennes, orthodoxe et catholique romaine. Est-ce que l’on se rend cependant suffisamment compte de ce que ce dogme fondamental n’est pas premier, mais qu’il est dérivé ? Il est fondé sur une série de prémisses nécessaires de la doctrine sur Dieu et l’homme, sur la Théanthropie primordiale. La sophiologie met précisément en lumière ces présupposés dogmatiques. »

Voir notre bon de commande

 

 

Science et hermétisme