Les enfants de Râ

L’Égypte et le déluge raconté dans ses mystères et son histoire

à paraitre … fin août 2019, 21 € en souscription à partir  de Juin. Les données officielles des premiers archéologues français censurées

Après les importantes découvertes de Champollion, l’archéologie égyptienne dans l’entre deux guerres connu un âge d’or grâce aux éminents spécialistes que furent Gaston Maspéro, Léon Mayou, Emile Amélineau et tant d’autres regroupés au sein de l’école françasie du Caire. D’importantes hypothèses furent formulées qui aujourd’hui n’ont plus droit de cité. Passé cet âge d’or il y eut un dernier sursaut après guerre avec l’école symboliste connu aussi sous le nom de Groupe de Louksor avec à sa tête le très grand Alexandre de Varille et Schwaller de Lubicz. Là aussi une chape de plomb recouvra les travaux innovants. Pourquoi ? C’est qu’entre temps l’Égypte et la vallée du Nil étaient devenus des enjeux touristiques économiques important pour la nouvelle Égypte et qu’il fallait présenter aux mannes à deux pattes qui déambulaient sur les sites un visage conforme à leurs attentes. Surtout un visage euro-compatible. Mais aujourd’hui même le touriste veut en savoir d’avantage et comprend grâce aux réseaux sociaux qu’une autre histoire s’est jouée ici, la plus grande aventure humaine qui soit et c’est ce coin du voile que nous osons soulever.

Au commencement était l’Égypte, Mère de tous les mystères. Elle reçut la révélation sur l’âme, sa lumière, sa nature, ses facultés, son origine divine et son devenir. Cette révélation elle l’a traduite en mythes et consignée dans le Livre des morts ainsi appelé car emmené par le défunt dans sa tombe en vue d’accomplir l’ultime voyage. Avec les Védas ce livre est le plus ancien dépôt écrit de l’humanité et il eut une suite souterraine transcrite au cours des siècles selon les méandres de la tradition orale dans ce qui allait devenir le TAROT. Après la chute de l’Egypte, il fut préservé tout au long de l’empire romain,  son enseignement  allait renaître au Moyen Age à l’ombre des monastères carolingien. A mesure que le savoir occidental se reconstituait, les images commencèrent un long périple de diffusion qui allait s’accentuer dans le sillage des bibles imprimées. A la Renaissance le lien avec l’antique et immémorial legs fut alors perdu mais subsista le souvenir de son message que l’on attribuait au très mystérieux Hermès Trismégiste. Pourtant au XVIIIème siècle un homme de science, Court de Gébelin, humaniste et ami de Voltaire,  eut la géniale intuition de situer dans l’Egypte pharaonique le foyer de conception de ces arcanes. Mais Champollion n’avait pas encore produit son travail et faute de pouvoir déchiffrer les rouleaux du Livre des Morts, l’intuition resta lettre morte. Reprenant à se stade, l’auteur de ce livre s’est donné pour objectif  de renouer les fils laissés à l’abandon. Pour la première fois une lecture complète du Tarot vous est livrée avec ses véritables origines et le sens de sa destination qui est d’être une Roue (ROTA) d’éveil permettant de vivre ici-bas sa mort qui est le sens ultime de l’initiation. Chaque carte fait l’objet d’une étude comparative et historique détaillée afin de nous livrer son message rapporté à l’aune  du modèle que fut le Livre des morts égyptien.  Le tarot est non seulement un livre d’initiation, sans aucun conteste le plus vieux livre initiatique de l’Occident mais aussi un outil  d’éveil pour celui qui veut naviguer et franchir les portes de l’Au-delà. Le Tarot est un Tao, une Tora, une Rota.

Au sommaire : le livre du « sortir au jour » et le Tarot, la diffusion médiévale : grimoire et sociétés secrètes, d’Anubis à St Christophe, « l’ouvroir de chemin », Aldébaran, Sirius, et les constellations du TAROT,  une tour féconde mais assassine, la traversée des lacs, le jugement de Dieu,  Tarot et amour courtois : l’odyssée de la Papesse, etc …

XXI Pas dans l’au delà ou le Tarot à la lumière du Livre des morts égyptien 350 pages Nombreuses illustrations en couleur dans le texte suivi de Voies initiatiques du Tarot 350 pages Nombreuses illustrations en couleur dans le texte

 

Le Tarot à la lumière du Livre des morts, offre exceptionnelle

Volume 1 et 2. Rituel de passage des 21 portails (supplément) et leur signification initiatrices. Initiations isiaques, horuennes et osiriennes : les éléments indispensable s à la compréhension du Tarot, suite du premier livre. Comment on peut retrouver dans le Tarot la trace des initiations égyptiennes avec un aperçu sur sa structure interne. Accompagné par Anubis (le Mat) le postulant devait franchir 21 portails répartis en trous groupes de niveau que l’on retrouve dans les arcanes, lointain souvenir des images processionnelles auxquelles était confronté le futur mort-roi-initié.

Dessin de Lepsius 1841

Science et hermétisme