La Femme Solaire

femme_solaire

La Femme solaire ou l’au delà de l’Homme.

Une fresque des principales étapes sur la conquête du Féminin à la veille d’une mutation majeure de nos sociétés

logo_fsLe moteur de l’histoire s’est sans doute arrêté et nous ne sommes plus que nos propres épigones régurgitant les restes de notre passé. En revanche le moteur évolutif continue de fonctionner et avec un peu de recul on peut désormais comprendre que si cette marche reprend elle se fera sur la base de cet antagonisme qui a toujours présidé entre ces deux pôles qui constituent l’humanité. Trop souvent l’Homme a été confondu avec l’homme tout court (le mâle) mais demain il ne se confondra pas plus avec la femme tout court que ce soit avec un grand F ou un petit f. Peut être que obsédé par l’Histoire nous n’avions pas perçu comme il convenait cette formidable puissance de notre bipolarité. La plus grande invention après la vie et son code génétique fut sans aucun doute la sexualité et je me réfère aux travaux importants du biologiste Jacques Ruffié (le sexe et la mort et le Traité du vivant) en la matière tout en me reposant sur les autres travaux de Gilbert Simondon. D’autres enjeux attentent l’humanité qui a su faire de sa différence non pas une simple faille mais un atout qui dépasse la simple démarcation culturelle pour devenir civilisationnelle et même anthropologique. Différentes étapes ont marqué cette lente ascension et chaque étude permet d’en mieux percevoir le sens et la portée à partir de certains mythèmes clés.

Commander ici :

Aujourd’hui très clairement la femme est redevenue « l’enjeu » et il nous reste à en comprendre le pourquoi : enjeu pour certaines religions comme l’Islam et enjeu pour toutes les religions en général … Le dépassement du religieux et sa sortie est inéluctable mais ce n’est pas pour autant retomber dans les vieilles lunes d’hier ! Des perspectives nouvelles sont proposées pour ceux qui s’interrogent au futur de notre destinée.

Pendant longtemps, l’évolution a pris les chemins de l’individuation vitale avec ses différents rameaux phylogénétiques qui ont donné lieu au bruissement des espèces ayant peuplé la surface de la Terre, puis ce rameau s’est resserré vers l’hominisation devenu marqueur central, puis vers l’augmentation progressive de son cerveau. Après une certaine limite atteinte, la culture avec ses dispositifs de mémoire collective et de transmission ont pris le relais avec plus ou moins de bonheur. L’individu est devenu trans-collectif mais l’essentiel du processus (transfert et néoténisation) ne reposait que sur l’un des binômes. Si la guerre n’est que le prolongement de la politique par d’autres moyens, alors imaginons un seul instant que la femme solaire (qui est aussi l’Autre de la femme actuelle) incarnera alors le formidable potentiel de notre humanité en devenir mais il reste juste une question : sera t-elle encore une Femme ?

repro_gustavemoreauReproduction format A3 , sur toile à la demande ou sur papier d’art format A3

Les Trois totémisations

Avec un cahier spécial sur le cycle solaire :  16 € au lieu de 26 €, offre spéciale dans la limite du stock restant.

Avec l’œuvre ultime de Lotus de Païni : du Mysticisme intégral

Nous connaissons les différentes versions de la quête du Graal au travers des continuations allant de Chrétien de Troyes à Albrecht von Scharfenberg mais il restait à découvrir l’empreinte laissée – Imago – par cette légende jusqu’à nos jours et de quelle façon celle-ci fut sauvegardée au sein des rituels et enseignements maçonniques qu’il convient de relire sous ce nouvel éclairage. Si les Templiers furent anéantis c’est en raison de la menace qu’ils faisaient peser sur Rome en revendiquant l’héritage des Esséniens et à travers celui-ci, celui de la Gnose Judéo-chrétienne, celle de l’Eglise de Jacques. La Traditio Templi parvint néanmoins en Ecosse où elle se mélangea aux racines celtico-druidiques. C’est ainsi qu’il faut l’interpréter avec la prophétie annoncée du « Troisième Temple » qui descendra du ciel : le Graal. L’épopée de la Table Ronde et la geste arthurienne résultent de cette lointaine descendance de la chevalerie spirituelle au service du Temple, notamment à celui qui succède au Temple de Salomon et à celui de Zorobabel, le temple de Titurel typifié par le mystérieux sanctuaire de Kilwinning à l’ombre de la montagne d’Heredom. Outre une étude inédite de Lotus de Païni sur les racines celtiques du Parsifal, on trouvera également une étude sur la réception de la geste arthurienne dans l’œuvre ultime de Wagner dont le prélude fut joué en 1880 devant le Roi de Bavière Louis II. Sur son programme Wagner avait inscrit les trois mots de la devise de tout chevalier Rose Croix, soit Foi, Charité, Espérance faisant suivre le dernier terme d’un point d’interrogation. Nous mettons en regard le véritable rituel de R+C avec la partition de Wagner. Nous tentons de reprendre à ce niveau et de répondre ici à ce point suspensif. De Perceval à Parsifal nous vous invitons donc à découvrir pour la première fois le maillon manquant entre la tradition salomonienne et la quête arthurienne Nous n’avons pas fini d’épuiser le message laissé par ces Coli Dei (amis de Dieu) que sont les Templiers du Graal, les messagers et gardiens de l’Eglise secrèt de Jacques restaurée. Nous adjoignons à ce travail de présentation le manuscrit testamentaire de Lotus de Païni devenu depuis près de 70 ans introuvable dans son format originel. Il résume l’aboutissement de sa quête commencée dans les confins du Tibet.

couverture avec rabat

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Science et hermétisme

%d blogueurs aiment cette page :