Sion et le temple de Salomon

Le premier emplacement du temple de Salomon

David (en hébreu : דָּוד, qui signifie « Bien-aimé ») est une figure importante de la Bible en tant que troisième roi de la Monarchie unifiée d’Israël et Juda à la suite de Saül et d’Ish-boshet. Avec Salomon, son fils et successeur, il est l’un des fondateurs majeurs de l’État israélite. Il est aussi le principal auteur des psaumes.

Le personnage biblique de David est également présent dans le Coran. Il y figure sous le nom de Daoud, le prophète-roi.


L’origine et l’emplacement du temple à Jérusalem

La Bible raconte comment le temple et Sion se superposent à la Cité de David. Je dis que peu importe le degré de gymnastique mentale que les spécialistes consacrent à ce sujet, s’ils s’appuient sur la véracité des Écritures, le temple ne peut se trouver que dans l’ancienne enceinte de la Cité de David — qui n’est en aucun cas sur l’esplanade du traditionnel mont du Temple. Je lui dis qu’en tant qu’enquêteur de police, j’avais appris à me servir du système des « connecteurs logiques ». Quand une chose est essentielle et qu’elle est liée à toute une série de connexions fiables, si l’on regarde ensuite ces liens dans leur ensemble, cela doit permettre de tirer une conclusion raisonnée et factuelle.

  • 2 Samuel 5:7 : « Mais David s’empara de la forteresse de Sion : c’est la cité de David. » Sion se trouve indubitablement dans la Cité de David.
  • Joël 4:17: « Vous saurez que je suis Yahvé votre Dieu : c’est moi qui habite à Sion, sur ma sainte montagne. » « Ma sainte montagne » [le temple] est, sans conteste, dans la Cité de David.
  • Joël 2:1 : « Sonnez du cor dans Sion, sonnez de la trompette sur ma sainte montagne. » « Ma sainte montagne » est le temple de Sion.
  • Ps. 132:8-13 : « Lève-toi, Seigneur ! viens au lieu de ton repos, toi et ton arche, sacrement de ta force. Car le Seigneur a choisi Sion, il l’a désirée pour sa résidence. » L’« arche, sacrement de ta force » est l’Arche d’alliance. Selon la prophétie, le temple abritera l’Arche, et Sion est l’endroit choisi par Dieu pour cela, ainsi que l’emplacement du temple.
  • Ps. 2:6 : « Moi, je viens d’établir mon roi sur Sion, ma montagne sainte. » Dans ce verset, le « roi » désigne le Christ, et la montagne sainte est l’emplacement du temple à Sion.
  • Ps. 102:17-19 : « Quand le Seigneur rebâtira Sion […]. Car de là-haut où tout est saint, il s’est penché, des cieux le Seigneur a regardé la terre. » Sion et le sanctuaire/temple désignent le même lieu.
  • Isaïe 2:3 : « Venez, montons à la montagne de Yahvé, à la maison du Dieu de Jacob […]. Oui, l’enseignement sortira de Sion. » « La montagne de Yahvé » est le temple situé à Sion.
  • Isaïe 24:23: « Car Yahvé Sabaot sera roi sur la montagne de Sion. » C’est le Seigneur qui règne au temple à Sion.
  • Ps. 20:3: « Que lui, de son saint Temple, t’envoie le secours, et que tu reçoives de Sion son soutien. » Le saint Temple est le temple à Sion.
  • Ps. 9:11: « Jouez pour le Seigneur qui habite en Sion. » Le Seigneur demeure dans le temple à Sion.
  • Joël 3:21 : « Et Yahvé habitera en Sion. » Il réside dans le temple à Sion.
  • Ps. 65:2-5 : « Il est bon de te louer, ô Dieu, en Sion. Donne-nous tout notre saoul des biens de ta maison, des choses saintes de ton Temple. » Le temple saint est à Sio
  • Isaïe 66:20: « À ma montagne sainte, à Jérusalem, tout comme les Israélites apportent leurs offrandes dans des vases purs à la maison de Yahvé. » « Ma montagne sainte » est liée à la maison du temple de Yahvé (voir Joël 4:17, ci-dessus). Il est évident que le temple se trouve à Sion.
  • 2 Ch 3:1 : « Salomon commença à bâtir la maison de Yahvé à Jérusalem […] à l’endroit que David avait réservé sur l’aire d’Ornan le Jébusite. » Ce verset dit de façon concluante que le temple sera bâti dans l’enceinte de la Cité de David, la même que celle de la cité jébuséenne.

Sion est le point de conver­gence. C’est la flèche flamboyante qui pointe au cœur de la Cité de David et de l’emplacement véritable du temple. Peu importent les efforts déployés par les chercheurs pour prouver que le Temple fut érigé sur l’esplanade des mosquées car au regard des récentes découvertes tout cela est vain. La for­teresse de Sion (Metsudat Tsion) se trouve dans les limites étroites de la parcelle de terre de cinq hectares, connue sous le nom de « Cité de David ». Si nous trouvons Sion, nous trouvons l’emplacement véritable du temple ; car ils sont liés pour l’éternité. Ces trois lieux ne peuvent être séparés par les traditions, quelle que soit leur force, leur antiquité ou leur profondeur. Ainsi, si nous nous servons de la Bible comme médiateur, il n’y a pas d’autre endroit où trouver les temples que dans l’enceinte de la forteresse de Sion.

Évidemment cela remet en question toute l’archéologie de Jérusalem !

Il suffit de lire les versets suivants. 1 Rois 1:38-39 :

« Le prêtre Sadoq, le prophète Nathan et Bénayas, fils de Yoyada, firent donc monter Salomon sur la mule du roi David et le menèrent à Guihon, escortés des Kérétiens et des Pélétiens. Le prêtre Sadoq prit la corne d’huile dans la tente, et il oignit Salomon. »

Cité de David, source du Gihon

Cet événement s’était produit à la même source de Gihon où David avait installé le tabernacle de la tente, juste à côté de l’aire de battage du grain.

La tente de David abrita l’Arche d’alliance pendant 38 ans, jusqu’à ce que Salomon installe l’Arche dans le temple qu’il venait de bâtir — très probablement situé à côté de la colline d’Ophel, à la source de Gihon. L’Ophel est décrite dans la Bible anglaise du roi James comme « la forteresse », terme uti­lisé également dans le deuxième livre de Samuel 5:7.

C’était là qu’étaient offerts les sacrifices, en ce lieu qui était autrefois une aire de battage du grain où l’on séparait le bon grain de l’ivraie, en ce lieu d’un futur temple où Jésus régnera et séparera le bon grain (les croyants) de l’ivraie (les non-croyants). C’était un endroit précis, qui avait une destinée sacrée. Selon la Bible, la Cité de David était aussi connue comme le lieu du temple : « Salomon fit monter la fille de Pharaon de la Cité de David au palais qu’il lui avait construit. Il se disait en effet : « Je ne peux pas garder une femme dans la maison de David, roi d’Israël : c’est un lieu saint dans lequel est entrée l’arche de Yahvé. » » 2 Ch 8:11

Ornan ou l’aire de battage du grain.

Non seulement le temple a été construit sur l’aire de bat­tage dans l’enceinte de la Cité de David (qui ne peut en aucun cas se trouver sur le traditionnel mont du Temple), mais il a aussi été préparé avant d’être érigé comme lieu d’accueil du tabernacle. La tente de David a donc été installée en ce lieu (sur l’aire de battage), et c’est à cet endroit précis qu’ont également été bâtis tous les temples suivants.

Nous insistons sur  l’importance du verset 5:7 du deuxième Livre de Samuel, qui dit : « Mais David s’empara de la forteresse de Sion : c’est la cité de David. ». Puisque les Écritures affirment que le temple est à Sion, et que Sion est dans la Cité de David, il est concrètement impossible que le temple ait été érigé sur la traditionnelle esplanade du mont du Temple/des Mosquées, même si la tradition prétend le contraire.

La suite dans notre cahier spécial avec les mesures retrouvées du Temple de Salomon.

Cahier lux in arcana

 

Voir ici pour commander :