La longue marche des enfants de Râ : Kemet

Le nom que les Égyptiens anciens se donnaient, donnaient à leur pays et à notre continent ne laisse aucun doute sur leur race. Ils utilisaient la racine Kam/Kem qui veut dire Charbonné donc Noir. Ce qui est commun à Kemi/Kembou/Kheum/Kala qui signifie charbon/brulé/noir dans plusieurs langues africaines.

C’est ce même Kam qui est à l’origine du mot biblique Cham qui désigne le Noir. Les Egyptiens se désignaient comme Kemtiou, c’est-à-dire les Charbonnés ou Noirs. L’Egypte et l’Afrique étaient désignées Km.t, qui est lu Kemet/Kama/Kamit et signifie pays noir ou encore Kemmiou/Kammiou qui signifie pays des Noirs.

Pharaon des premières dynasties

« L’Égypte était africaine dans son écriture, dans sa culture et dans sa manière de penser » conclusion de Jean Vercoutter, égyptologue français de renom et cependant opposant de Cheikh Anta Diop au colloque du Caire sur l’identité des anciens égyptiens.

« La très minutieuse préparation des communications des Professeurs Cheikh Anta Diop et Obenga n’a pas toujours eu, malgré les précisions de l’Unesco, une contrepartie toujours égale. Il s’en est suivi un réel déséquilibre dans les discussions » Jean Devisse, rapporteur du colloque international du Caire de l’Unesco sur l’identité des anciens égyptiens

Cheikh Anta Diop

Le colloque du Caire a eu lieu en 1974. Il y a plus de 40 ans donc, l’Unesco,  la plus haute institution au monde à même de trancher ce genre de questions — au terme d’une confrontation tendue entre 2 égyptologues africains et 18 autres égyptologues représentant le reste du monde, a admis que Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga avaient raison et que l’Egypte fut une civilisation strictement négro-africaine. Contrairement à ce qu’on laisse croire, l’Egypte a été peuplée du sud au nord par un peuple noir appelé Anou. C’est ce peuple venu d’Afrique australe et de la région des grands Lacs qui s’est d’abord posé entre le Soudan actuel et le sud de l’Egypte. Ce sont les Anou qui graduellement vont descendre le Nil pour conquérir jusqu’au nord extrême : le Delta. La civilisation égyptienne prend ses racines dans les grands Lacs et en Afrique australe où les premiers hommes  modernes sont nés et où toutes les premières traces de la civilisation humaine ont été retrouvées. C’est pourquoi les grands Lacs et l’Afrique austral étaient désignés Ta Ntjer par les Égyptiens, c’est à dire la Terre Sainte ou la Terre de Dieu.

C’est avec cet héritage acquis au cœur de l’Afrique pendant 170 000 ans que les Anou vont construire l’Égypte du sud vers le nord. Les mathématiques, l’écriture, l’agriculture, l’architecture, la religion etc… tout cela a été inventé à l’intérieur de l’Afrique et au Soudan et a été porté à son sommet par les Égyptiens. La civilisation égyptienne cesse d’être un miracle, une chose incompréhensible tellement elle est extraordinaire, si on la place dans la continuité de l’expérience africaine acquise depuis l’aube de l’humanité.

Amenhotep III

Les premiers pharaons ont régné sur le sud, probablement pendant des milliers d’années. C’est un soudanais du nom de Naré Mari qui va achever de conquérir le delta du Nil et créer ainsi la première dynastie de l’Egypte unifiée en 3300 avant l’ère occidentale. Naré Mari, le premier pharaon de la première dynastie, fut sans aucun doute possible un homme noir. Le nom de l’Egypte et des Égyptiens ..

Le nom que les Egyptiens anciens se donnaient, donnaient à leur pays et à notre continent ne laisse aucun doute sur leur race. Ils utilisaient la racine Kam/Kem qui veut dire Charbonné donc Noir. Ce qui est commun à Kemi/Kembou/Kheum/Kala qui signifie charbon/brulé/noir dans plusieurs langues africaines.C’est ce même Kam qui est à l’origine du mot biblique Cham qui désigne le Noir. Les Égyptiens se désignaient comme Kemtiou, c’est-à-dire les Charbonnés ou Noirs. L’Égypte et l’Afrique étaient désignées Km.t, qui est lu Kemet/Kama/Kamit et signifie pays noir ou encore Kemmiou/Kammiou qui signifie pays des Noirs.

  • Le nom de l’Égypte et de l’Afrique écrit en Medou Netjer (hiéroglyphes): Le premier signe est le son « Km »
  • Le deuxième signe (la chouette) est le « m »
  • Le 3 eme signe (la motte) est le substantif féminin « t »
  • Jusqu’ici on lit donc « La Noire »
  • Enfin le dernier signe est un carrefour ou une agglomération, désignant une localité ou une union de peuples. C’est ce qu’on appelle un idéogramme. Il désigne ici donc un pays ou une Nation.

Ce qui donne finalement Pays Noir ou Nation Noire. Pays noir a le même sens qu’Afrique noire, on parle bien de la couleur de peau.

à son crépuscule, l’Égypte des sables renoua avec son passé ancestral de plusieurs millénaires et revint mourir dans ce qui fut sa matrice : la région éthiopienne. Méroé

à suivre, »le secret du Nil »  article en cours, dossier Lux in arcana

à paraitre avril 2019 en souscription à partir de mi-février

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s