Archives du mot-clé fama fraternitatis

de la Palingénésie : lumière et régénération en Rose Croix

Le rose et le lys

ἀναγεννάω (re-né) qui exprime, comme dans l’entretien de Jésus avec Nicodème (Jn. 3, 3), l’accession à un niveau de vie plus élevé. Quant au terme de « renaissance », indépendamment du sens qu’il a pris dans la périodisation de l’histoire de l’art et des idées, il recouvre une réalité multiple. Dans l’hindouisme, la notion de nouvelle naissance est liée à la théorie du karman, qui impose sa loi aussi bien aux êtres vivants qu’aux dieux. Cette puissance invisible et inéluctable contraint l’âme à subir périodiquement une renaissance nouvelle en fonction des actes passés. « Nous sommes ce que nous avons fait, et nous serons ce que nous faisons ou ferons. »

Lire la suite de la Palingénésie : lumière et régénération en Rose Croix

Christian Rosenkreutz et l’Orient : de Damcar à Fez en passant par Chypre

Damkar n’est pas très loin de Ma’rib ou disparut l’arche d’alliance, site de la reine de Saba

SYMBOLES CHRONOLOGIQUES DANS LA VIE DE CHRISTIAN ROSE-CROIX

La Fama et la Confessio contiennent quelques indications permettant de jalonner la biographie et d’esquisser un portrait de l’éponyme. Christian Rose-Croix naît en 1378. Le célèbre mathématicien et cartographe Gerhard Kremer, dit Mercator, dont Andreae avait pu consulter les ouvrages grâce à son ami le Flamand Van der Linde, réfugié à Tübingen, avait publié en 1577 une Chronologia, hoc est Supputatio temporum ab initio mundi ex Eclipsibus et observationibus Astronomicis et sacrae scripturae firmissimis testimoniis demonstratae. Selon lui, l’année 1378 aurait été marquée par une éclipse de soleil, signe et cause d’événements importants.

Lire la suite Christian Rosenkreutz et l’Orient : de Damcar à Fez en passant par Chypre

Art du Grimoire et Tarot

artdugrimoire
des imagiers aux angéliques (AGLA), les sociétés secrètes qui sont à l’origine du Tarot

Grimoire provient du grec gramma signifiant écriture.  Pour comprendre le tarot il faut d’abord se retirer de la tête qu’il s’agisse d’un jeu dédié à la mancie (divination) mais d’abord et avant d’un outil lié à l’imaginal (je reviendrais dessus) et à la prophétie (ce qui est différent de la divination qui ne se préoccupe que du sort d’un individu. C’est l’époque aussi de Nostradamus et des Kabbalistes. Il convient pour en comprendre les ressorts de ce rapporter à celui qui a le mieux déchiffré les codes secrets du grimoire avant qu’il ne se perde définitivement à la Révolution française pour être remplacé par des approches symboliques, ce qui est tout à fait autre chose. Si l’on est bine pénétré des ces quelques clés on peut alors progresser dans la compréhension de cette cabale solaire, le plus vieil alphabet hiéroglyphique occidental. Les sources du Tarot sont à la confluence de deux mouvements, l’un à Florence autour de l’Académie florentine de Cosmes de Médicis (courant hermétique) et l’autre en Allemagne avec la diffusion des livres rosicruciens centrés sur la figure légendaire de Christian Rosenkreutz telle qu’elle apparait dans les Noces Chymiques.

Lire la suite Art du Grimoire et Tarot